Z39.50

Z39.50 est une norme internationale utilisée par Koha. Cette norme définit un protocole universel de recherche d’information entre ordinateurs. Grâce à la norme Z39.50, il est possible pour un utilisateur d’un système particulier de conduire des recherches dans d’autres systèmes qui implémentent eux-aussi le protocole Z39.50. Le module Serveur Z39.50 de Koha est conforme au profile Bath, ce qui permet à votre bibliothèque de configurer sa base de données pour qu’elles soit accessible en recherche par d’autres bibliothèques qui utilisent le protocole Z39.50 défini par l’ANSI et le NISO.

Le protocole Z39.50 est une technologie mature, extensible et très puissante qui permet aux chercheurs de consulter simultanément différentes bases de données de bibliothèques. Ce protocole a été développé en réponse aux difficultés que l’on rencontre quand on souhaite consulter des bases de données différentes : il faut apprendre un environnement et des procédures de recherche pour chaque base de données.

Catalogue commun

Grâce au Z39.50, vous créez des catalogues communs ou catalogues virtuels qui agrègent votre sélection de ressources de bibliothèques. Dans la fonction de configuration Z39.50, vous identifiez des hôtes (des serveurs Z39.50 de bibliothèques) et vous sélectionnez des bases de données dans lesquels vos usagers et le personnel de la bibliothèque pourront conduire des recherches croisées. Les utilisateurs du WebOPAC peuvent dès lors faire une sélection dans la liste des bases de données que vous leur proposez et, en une seule recherche, retrouver des documents dans de multiples ressources. Vous usagers n’ont pas à connaître la syntaxe de chaque base de données. Les notices sont affichées dans une liste consolidée faisant apparaître distinctement chaque base de données.

Le protocole Z39.50 a été largement adopté afin de donner accès à des informations très variées :

  • données bibliographiques,
  • ressources d’informations nationales et internationales,
  • données scientifiques et techniques,
  • données géospatiales,
  • collections numériques de bibliothèques,
  • informations de musées.

Le protocole Z39.50 simplifie considérablement les tâches de recherche de l’utilisateur final. Il permet à un chercheur d’utiliser l’interface à laquelle il est habitué en local pour faire des recherches dans des systèmes distants conformes à la norme Z39.50.